Accueil > Récits érotiques > Le masseur américain

 

titre : le masseur americain

Type : récit érotique gay

Auteur : Alex

 

separation

 

J’étais en déplacement professionnel et décidé à passer une soirée des plus torrides. Sur un site de rencontre je repère un profile qui me branche. Jeune américain, très bien foutu, masseur, avec possibilité de massage avec happy end et baise...

Je regarde les photos sur son site, le mek est très beau, il a un chibre qui fait peur car il annonce 22 cms, raide et très gros diamètre, disponible pour massage et baise si envie... Bref, j’hésite un peu, mais le mek est beau, sa queue me donne l’eau à la bouche, je me lance. Je le contacte, on discute un peu, on accorde RDV, je pars immédiatement chez le pieu du bonheur. En arrivant chez lui, il est très professionnel, mais il est encore plus beau qu’en photo, ses biceps ressortaient bien, ses pectoraux très en évidence, il est beau, peau lisse, sympathique… on se serre on se caresse les épaules et je vois un paquet prêt à être ouvert au niveau de l’entre jambes.

 

Bref j’étais la pour un massage, il me fait déshabiller, me fait allonger sur le lit, il se déshabille et la ce que je vois c’est énorme, impressionnant, puis il commence à me masser le dos. C’est super, mais à chaque mouvement j’imagine comment ce gros pieu peut bouger. Enfin je le vois, il est énorme et maintenant bouge aux alentour de mon visage, le massage est très énergique de mon dos, mes jambes, mes cuisses, sont bien malaxées par ses mains et ses mouvement doux mais vigoureux mais ça reste très relaxant et très sensuel

 

Dans ses mouvements mon masseur il a positionné par moment à ma vue son paquet… il fallait avoir peur vue la dimension qu’on devinait à travers son short. Je n’ai pas pu m’empêcher et j’ai caressé. La il a compris que je cherchais bien autre chose qu’un simple massage, il a donc libéré l’animal prisonnier qui est sortie en toute sa beauté et grosseur… jamais vue une chose pareille, au moins 22 cm, une épaisseur à faire peur, deux couilles lourdes et grosses que ne demandaient que d’être léchées, et sucées. J’ai pompé, à fond, il bandait encore plus. Enfin il m’a fait allonger, il m’a lubrifié le trou, il a enfilé une capote. Il m’a fait patienter de longues minutes, qui faisaient monter l’excitation, et un peu la peur de la sensation que j’aurais senti au passage d’un tel outil.

Après peu, un coup sec et son pieu s’enfonce dans mon cul. C’est trop bon, oui un passage douloureux, mais le bonheur ensuite s’est emparé de moi, il bougeait comme un roi, m’a ramoné longtemps 15 minutes. Pendant ces longues minutes, je sentais sa tige rentrer, s’ouvrir un espace dans mon cul, le défoncer, profiter de sa chaleur, et ressortir pour me donner la même sensation quelque minutes plus tard.

Pendant l’enculade, j’ai crié et j’ai étouffé mes cris sur un oreiller, mon masseur bougeait divinement, me donnant autant de douleur et de plaisir à chaque coup de sa belle tige, plus il me défonçait plus j’en demandais plus. Au bout de cette enculade inoubliable, j’ai joui. J’en pouvais plus, il a continué de me défoncer le cul avec sa pine. Mais ensuite mon cul s’est resserré et la douleur était insupportable. Enfin je l’ai fini en le suçant et libérant son jus épais et chaud.

J’étais épuisé, mais satisfait. A mon prochain passage dans cette ville je recontacterai mon masseur pour une nouvelle operation.

 

 

Vous avez aimé cette histoire numéro 8, VOTEZ, cliquez ici !

Lire un autre récit érotique suivant >>>

Ajoutez votre propre histoire ou récit érotique >>>

Voir des videos de minets en action >>>

il adore sucer les couilles de son beau pere

Partager transparence RTA restricted to adults

A decouvrir

transparence

dial entre mecs